• 10 desambere

    Journée internationale des droits de l'homme

    La communauté internationale a célébré la Journée des droits de l'homme chaque année le 10 Décembre. Elle commémore le jour où elle a adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1948, la Déclaration universelle des droits de l'homme. Retour début officiel de la célébration de la Journée des droits de l'homme de l'année 1950, après que l'Assemblée générale a adopté la résolution 423 (-5) qui elle a demandé à tous les États et les organisations internationales à adoption du 10 Décembre / Décembre de chaque année comme la Journée internationale des droits de l'homme.

  • 20 novembr

    la Journée mondiale de l’enfance

    En 1954, l’Assemblée générale a recommandé [résolution 836 (IX)] à tous les pays d’instituer une Journée mondiale de l’enfance, qui serait une journée de fraternité mondiale et de compréhension entre les enfants, et d’activités favorisant le bien-être des enfants du monde entier. Elle a proposé aux gouvernements que cette journée soit célébrée à la date qui leur semblait la mieux appropriée. Le 20 novembre marque le jour de l’adoption par l’Assemblée de la Déclaration des droits de l’enfant en 1959, et de la Convention relative aux droits de l’enfant, signée en 1989

  • 8 mars

    a Journée internationale de la femme

    Depuis 1975, Année internationale de la femme, le 8 mars a été proclamé Journée internationale de la femme, "pour célébrer la lutte historique concernant l'amélioration des conditions de vie des femmes". Cette journée est célébrée dans le monde entier tant au niveau local qu'au niveau national.

  • 20 février

    Le Journée mondiale de la justice sociale

    La justice sociale se fonde sur les valeurs que sont l’équité, l’égalité, le respect de la diversité, l’accès à la protection sociale et l’exercice des droits de l’homme dans tous les domaines d’activité humaine, y compris dans le monde du travail. Face aux conséquences de la crise financière et économique mondiale qui s’accompagne d’une forte hausse du chômage et de la pauvreté et fait obstacle à l’intégration sociale, ces principes sont plus importants que jamais

  • 3 mai

    La Journée mondiale de la liberté de la presse

    De part le monde, le 3 mai est l'occasion d'informer le public des violations du droit à la liberté d’expression et de lui rappeler que de nombreux journalistes risquent la mort ou la prison pour lui apporter ses nouvelles quotidiennes

  • 16 novembre

    la Journée internationale de la tolérance

    En 1996, l'Assemblée générale a invité les États Membres à célébrer la Journée internationale de la tolérance le 16 novembre de chaque année par des activités s'adressant aux établissements d'enseignement et au grand public (résolution 51/95 du 12 décembre). Cette initiative s'inscrivait dans le prolongement de l'Année internationale des Nations Unies pour la tolérance (1995), proclamée par l'Assemblée générale en 1993 (résolution 48/126) sur la recommandation de la Conférence générale de l'UNESCO, dont les membres avaient adopté le 16 novembre 1995 la Déclaration de principes sur la tolérance et le Plan d'action destiné à donner suite à l'Année des Nations Unies pour la tolérance

  • 21 mars

    la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

    La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars, pour commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville (Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d’une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l’apartheid. En proclamant la Journée internationale en 1966, l’Assemblée générale a engagé la communauté internationale à redoubler d’efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale (résolution 2142 (XXI).

  • 21 septembre

    La Journée internationale pour la paix

    La Journée internationale de la paix est observée chaque année, partout dans le monde, le 21 septembre. L'Assemblée générale a consacré cette Journée au renforcement des idéaux de paix, tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci.La Journée internationale de la paix nous permet à tous, dans le monde entier, de partager une date commune pour réfléchir à la façon dont nous pouvons, individuellement, contribuer à assurer que les ressources naturelles sont gérées de manière durable, réduisant ainsi les possibilités de conflits, et ouvrant la voie à un avenir durable : l'avenir que nous voulons.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Dernières Nouvelles

  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
  • Communiqué de Presse Les membres du Secrétariat général du Conseil National des Droits de
  •   Le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) Hossam El-Gheriani  s'est
  •   Le président du Conseil National des droits de l'Homme (CNDH), Hossam El-Gheriani s'est
load more / hold SHIFT key to load all load all

La déclaration du Conseil au sujet de la violence 16 - 8-2013

Communiqué de Presse

 Les membres du Secrétariat général du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) condamnent la violence des groupes liés à la Confrérie des Frères Musulmans et aux partisans du président déstitué Mohamed Morsi.

Vendredi 16 aout 2013

Les membres du SG du CNDH dans le cadre de leur suivi direct des accrochages survenus à la suite de la dispersion des sits-in à Rabaa El-Adawiya et El-Nahda affirment que ces groupes armés :

-          Ont pillé et volé des dizaines de commissariats de police et des postes de contrôle militaire.

-          Sont accusés d’homicide volontaire contre des officiers de police et de lynchage de leurs cadavres.

-          Ont mis le feu dans des bâtiments des institutions gouvernementales, des églises, des maisons et des magasins appartenant  à des coptes Egyptiens.

-          Ont bloqué la circulation sur les rues , routes principales et autoroutes internationales.

-          Ont tenté d’exploser le trafic ferroviaire et du métro.

Les membres du SG du CNDH considèrent ces actes comme des crimes organisés contre le pays et les citoyens qui s’opposent aux conventions des droits de l’Homme et qui se sont égarés du caractère pacifique des manifestations.

Ils indiquent que ces actes criminels ont été largement diffusé en direct via les médias et vu par des témoins oculaires parmi les membres du SG qui réaffirment établir des commissions d’enquête dans le cadre du mandat du CNDH , une fois le nouveau conseil formé en vertu du décret ministériel.

Les membres du SG regrettent le sang qui a coulé, condamne vertement ces actes criminels perpétrés par des hors-la -loi et qui constituent une violation flagrante des droits universels de l’Homme.

Les membres du SG appellent à l’arrêt immédiat de ces pratiques et à faire valoir les intérêts du pays, à ouvrir des enquêtes sur les conditions liées aux sits-in et à l’escalade de la violence qui a causé ce nombre de victimes .

 

Enfin, les membres du SG appellent les organisations internationales  concernées par les droits de l’Homme ainsi que les INDH à « une lecture réelle » des évènements survenus  dans un pays dont - menacent des groupes armés sa sécurité et sa stabilité, violent le droit des citoyens à la vie - et exhortent ces organisations à présenter ces faits à l’opinion publique dans leur pays  .

 

Les membres du CNDH refusent toute intervention étrangère dans les affaires internes du pays et toute atteinte à la souveraineté de l’état et à la prise du peuple des décisions en toute indépendance.

 

Secrétariat général du Conseil National des droits de l’Homme

Dernières Nouvelles

Événements

There are currently no upcoming events.

Facebook

Twitter